Esprit ZEN

Vie quotidienne et Zen

(Retrouvez nos infos pratiques sur la catégorie agenda de ce site) 

Notre vie quotidienne est un entrelacs d’intérêts privés et publics. Travail, école, santé, occupations diverses, tout nous oblige à penser sans cesse, à comparer, évaluer, pour aboutir à une grande souffrance de notre identité, de notre être.

Accumuler de telles pensées pour parfois s’inquiéter et souffrir, tel est le propre de l’homme, tel est le moi.

Le zazen est un temps de repos pour ce moi.
Durant ce temps de repos, nous ne portons pas le fardeau du moi sur nos épaules. Nous ne comparons pas, n’attendons ni ne souhaitons rien.
Ni désirs, ni déceptions. Simplement nous sommes assis, notre être tout entier est au repos, à l’abandon.

Etre un instant sans pensées, au delà de toutes nos préoccupations. 

Bien que nos considérations nous ramènent sans cesse à notre moi, nous laissons nos pensées s’écouler librement dans notre esprit, nous ne nous y arrêtons, pas. Peu à peu elles s’évaporent. Notre moi n’étant plus notre interlocuteur, il cesse de faire obstacle.

C’est atteindre le véritable bien-être de l’être. Nous revenons à un esprit vaste, entaché par rien. Nous revenons à notre visage originel. 

Une discipline, une pratique millénaire.

Revenir à cette grande liberté requiert cependant une forte détermination.

La pratique du zen n’est pas une technique de relaxation ou de bien être immédiat.
C’est une voie spirituelle qui s’adresse aussi bien au corps qu’à l’esprit, une discipline qui nous invite à nous libérer de nos illusions, de nos souffrances, de nos peurs…

Maintenir le dos droit, revenir à la posture juste, se concentrer sur la respiration, relâcher les tensions inutiles.
Ne pas suivre le premier mouvement de l’esprit, ne pas suivre la moindre impulsion de notre être, mais au contraire se concentrer et observer de manière plus large ce qui se passe en nous.  
Tous cela est une discipline pratique qui nous porte à nous libérer de nos entraves.
Personne ne peut le faire à notre place. 

Cependant, si pendant zazen nous entrons dans le samadhi, si nous laissons tomber nos tensions, nos crispations, nos obsessions, et fusionnons avec zazen, alors la flamme de la colère, de la jalousie, des passion affligeantes s’évanouit et le volcan de nos passions négatives se transforme en un lac, paisible et transparent.

Les cinq organes des sens retrouvent leur condition normale, l’esprit se clarifie, se purifie, les illusions s’évanouissent. On  échappe aux mauvaises influences, la peur, l’angoisse disparaissent. L’esprit de compassion prend naissance, le pouvoir de la patience apparaît ainsi que la sagesse profonde.

Nous vous souhaitons sincèrement de découvrir et suivre cette voie d’éveil et de libération, pour votre plus grand bonheur ainsi que celui de tous les êtres.

 

Méditation zen traditionnelle

Share